Programme Swiss-IGF 2016 – 24 mai à Berne

 

08:30 – 09:00 Café de bienvenue
09:00 – 09:15 Accueil, ouverture du forum, Philipp Metzger, directeur de l’OFCOM

Brève introduction

09:15 – 10:30 Plénum 1

De quelle politique en matière de données la Suisse a-t-elle besoin?

Données ouvertes et mégadonnées constituent aussi en Suisse des thèmes discutés de manière permanente. Différents types de données sont considérés comme “la matière première de l’ère de l’information” et donc très convoités.

Les abus et le partage de données personnelles sont toutefois controversés, l’autodétermination et la souveraineté des données représentent des exigences de plus en plus fréquentes. La Suisse peut-elle développer une politique des données qui satisfasse tous les acteurs concernés et qui réponde à toutes les exigences en matière d’accès, d’utilisation, de sécurité et de contrôle?

Inputs: BAKOM, Hannes Grassegger (Publizist), Peter Gruetter (Asut) André Golliez (Opendata)
Ko-Moderation: Rolf Weber, Uni Zürich, und Beat Estermann, BFH

10:30 – 11:00 Pause café
11:00 – 12:30 Plénum 2

Blocage de l’accès internet – Outil efficace ou activisme à courte vue?

Le blocage de l’accès internet devient la mesure privilégiée prise contre toutes les sortes d’abus: la pornographie interdite, les jeux, le phishing, les malwares, le spam et les violations des droits d’auteur. Pour certains, cette méthode annonce la fin de la liberté de l’information, alors que d’autre la considèrent comme un moyen nécessaire et adéquat pour faire respecter le droit sur la toile et fournir une protection. A qui reviennent les responsabilités – aux autorités, aux fournisseurs de services internet ou aux utilisateurs? Qui détermine? Qui contrôle? Quelle transparence? Quelles possibilités pour les utilisateurs de se défendre contre les blocages?

Inputs: Maître Nicolas Capt und Balthasar Glättli, Nationalrat
Moderation: Philip Meyer, SRF

12:30 – 13:30 Pause (buffet dinatoire)
13:30 – 15:00 Workshop 1

Infrastructure de données en Suisse. Les données constituent une ressource qui joue un rôle décisif pour l’innovation et la croissance. Qu’est-ce que cela implique pour la Suisse?

Leitung: André Golliez, Opendata, und Matthias Stürmer, Parldigi.

Workshop 2

Thème .swiss – Mise à jour après la 1ère année.

Leitung: Stéphane Bondalliaz, BAKOM

 

Workshop 3

Archive internet pour les recherches futures de la Suisse. Défis, stocks et coûts?

Leitung: Florent Thouvenin, Uni Zürich, und Amélie Vallotton, BIS.

15:00 – 15:30 Pause café
15:30 – 17:00 Plénum 3

Révision de la législation suisse sur le droit d’auteur

Les débats continus au sujet de la révision de la législation suisse sur le droit d’auteur répondent-ils aux exigences complexes de l’ère numérique? Ou ne fait-on que changer l’étiquette d’une bouteille de vieux vin? Comment obtenir un bon équilibre entre les intérêts?

Inputs: Emanuel Meyer, IGE, Danielle Kaufmann, Unibibliothek Basel, Willi Egloff, Anwalt und Autor
Ko-Moderation: Bernie Hoeneisen, ISOC-CH, und Simon Schlauri, Digitale Allmend

17:00 – 17:30 Synthèse / Résumé / Comment poursuivre – Message à l’IGF global

Ko-Moderation: Thomas Schneider, BAKOM, und Wolf Ludwig, Swiss-IGF

 

Format et déroulement:

  • Pas de tables-rondes sous forme traditionnelle (séparation entre experts et public); sur la base des bonnes expériences faites déjà en 2015.
  • Toutes les sessions sont dirigées et animées par des co-modérateurs (équipés de micros mobiles).
  • Des exposés (environ 5 min.) d’experts invités et briefés sont présentés au public comme introduction à chaque thème.
  • Les co-modérateurs sont responsables d’instaurer dès que possible un débat interactif.
  • Les intervenants peuvent fournir au préalable des exposés écrits (également plus longs) qui seront photocopiés et distribués (utile également pour les interprètes).
  • Du matériel supplémentaire peut être présenté sur les tables prévues à cet effet dans le foyer (informations générales, flyers, etc.).

Comme l’année dernière, le Swiss-IGF 2016 est tenu en trois langues (allemand, français et anglais), avec des traductions simultanées (à l’exception des workshops).

Bâle, mars 2016 / WL

Partner

Universität St. Gallen, Research Center for Information Law FR
BIS (Fr)
ITSL (Fr)
SWITCH
EURALO
e-power für die Schweiz
Asut
Internet Society ISOC
Digitale Allmend
Open CH
PARLDIGI
OpenData.ch